News

Faugères : une AOC unique décryptée par Mas Onésime

blank

La France est une grande patrie de la vigne et du vin. Elle compte à elle seule plus de 300 appellations en viticulture. Parmi celles-ci on compte l’appellation Faugères. Cette belle appellation fait la fierté du Mas Onésime, notre domaine certifié AB (Agriculture Biologique) et bientôt en biodynamie.

Le vignoble compte 7 communes blotties sur les avant-monts de l’Espinouse et du Caroux, face à la Méditerranée : le village de Faugères lui-même, mais aussi Autignac, Caussiniojouls, Fos, Laurens, Roquessels et Cabrerolles, où se situe notre domaine, le Mas Onésime. En tout, l’appellation Faugères s’étend sur 1862 hectares et produit 53000 hectolitres de vin par an dans une zone naturelle à 400 mètres d’altitude.

Un cahier des charges strict pour un produit d’une qualité exceptionnelle

Cinquante-neuf caves viti-vinicoles, dont le Mas Onésime, se partagent le territoire pour produire un vin d’une qualité exceptionnelle.
Les cépages qu’on y trouve s’appellent :

  • Syrah, Grenache, Carignan, Lledoner Pelut, Mourvèdre et Cinsault pour le rouge.
  • Roussanne, Grenache Blanc, Marsanne, Vermentino (Rolle), Clairette, Viognier pour le blanc.

L’appellation Faugères, c’est d’abord et surtout l’une des plus petites AOC (appellation d’origine contrôlée) du Languedoc. Ce label prestigieux garantit l’origine du vin que nous produisons, ainsi que son processus de fabrication. Le vin est ainsi issu du savoir-faire des hommes et du Mas d’Onésime en particulier. De génération en génération, de père en fils, nos bouteilles s’inscrivent dans cette remarquable appellation Faugères.

Pour protéger ce patrimoine viticole, les vignerons de la zone se reposent sur le cahier des charges de l’AOC Faugères. Il intègre à la fois des processus de fabrication artisanaux sauvegardés, mais également des mesures de conduite respectueuses du vignoble AOC.

blank

Un terroir de schistes rare, qui donne ses lettres de noblesse à l’appellation Faugères

AOC Faugères : l’appellation « Nature Schistes ! »

L’appellation Faugères est qualifiée de « Nature Schistes ! ». La zone AOC repose à 80% sur un sol issu de schistes gréseux provenant de la compression d’argiles de l’ère primaire. Rien d’étonnant que les arômes des vins de Faugères soient uniques. Le terroir de schistes et l’un des plus anciens sols du monde.

Le schiste est une roche sédimentaire marron ou verte, parfois rouge. Son aspect feuilleté est caractéristique et nous rappelle nos vielles ardoises d’enfants. La roche à grain fin a été compressée au cœur de la croûte terrestre pour présenter ce débit en feuillet caractéristique. Son grand avantage pour la vigne : la possibilité pour les racines de se frayer un chemin vers les sources d’eau souterraine, tout en goûtant aux minéraux si riches. Ce qui donne toutes leurs saveurs aux fameux vins schisteux.

Des breuvages amples, soyeux et minéraux se dégagent de ce terroir. Les amateurs de finesse et de complexité savourent ces vins de Faugères souvent produits en agriculture biologique et parfois en biodynamie comme au Mas Onésime. Les arômes de sous-bois, de fruits cuits ou encore de fruits secs font ressortir toute l’identité si particulière de ce terroir de schistes.

Le terroir de schistes : rare et remarquable pour la viticulture dans le monde

blank

Peu de vignobles à travers le monde ont ce privilège extrême que de reposer sur des sols schisteux. La France en compte quelques-uns : Anjou, Alsace, côteaux de Banyuls et de Collioure, contreforts du Massif Central, du Minervois ou encore avant-monts de l’Hérault ou de la Corse. Les vins célèbres parlent pour leur terroir : Saint-Chinian, Fitou, Terrasses du Larzac,..et Faugères.

A l’étranger, près de nous ou plus loin, d’autres terroirs de schistes perdurent et font s’exprimer le meilleur des raisins :

  • En Suisse valaisanne avec des vignobles en terrasses.
  • La région du Priorat en Espagne.
  • Central Otago, ses pinots noirs et Rieslings, en Nouvelle-Zélande.
  • Les vins de Porto en Vallée de Douro, au Portugal.

Ne dit-on pas que ce qui est rare est précieux ? L’expression vaut bien pour le terroir de schistes et le vin de Faugères ! Ce n’est pas sans raison qu’est née dans la zone l’Association des Terroirs de Schistes. Elle a vocation à communiquer sur les caractéristiques singulières de ce sol, partout dans le monde.

Les vignerons engagés de Faugères : labels « agriculture biologique » et « biodynamie » en tête

C’est avec une fierté partagée que le Mas Onésime et tous les producteurs de l’appellation Faugères s’engagent dans le respect du terroir de schistes et de son environnement.

Des mesures agro-environnementales inscrites dans le cahier des charges AOC Faugères

Dès 2008, les viticulteurs de la zone contactent l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine) pour inscrire des mesures agro-environnementales dans leur cahier des charges. L’objectif affiché : garantir le respect du terroir de schistes par des modes de cultures respectueux de la nature. En 2011, leurs vœux sont exaucés.

Les conduites culturales incluent désormais :

  • L’interdiction du désherbage en plein. Les vignerons de l’appellation Faugères n’utilisent plus de produits chimiques pour entretenir le rang.
  • La limitation des apports d’engrais sous forme d’azote minéral. Les viticulteurs limitent la vigueur des vignes et améliorent la qualité gustative des grappes de raisins. Limiter l’apport de minéraux azotés, c’est aussi limiter le risque de lessivage dans les eaux souterraines et donc préserver l’environnement.
  • L’enherbement obligatoire des tournières. Les tournières sont ces zones à l’extrémité de chaque rang qui permettent aux vignerons de faire demi-tour. L’herbe implantée retient ainsi les particules de terre fine et évite l’érosion. Elle empêche également les résidus phytosanitaires d’être lessivés et de se retrouver dans les eaux souterraines.

Des mesures agroécologiques en plus pour 80% des viticulteurs de Faugères

La zone produit un vin de qualité, respectueux du terroir et de l’environnement. Mais les vignerons de l’appellation Faugères ne s’arrêtent pas aux mesures obligatoires.

Quatre-vingts pour cent des caves de l’appellation AOC Faugères s’imposent encore plus de contraintes  agroécologiques. La zone de Faugères, c’est aussi une chance particulière : celle de détenir un GDON (Groupement de Défense contre les Organismes Nuisibles). Ses membres observent régulièrement le domaine viticole de l’appellation Faugères. Le but ultime est d’éviter l’application de traitements systématiques afin de lutter contre les nuisibles (ver de la grappe et flavescence dorée), qu’ils soient chimiques ou mécaniques. L’équilibre de l’écosystème est ainsi préservé.

Le traitement obligatoire a déjà été réduit à 2 par an contre 3 auparavant.

blank

Le passage à l’agriculture biologique pour plus de 40% des surfaces

L’expansion de l’agriculture biologique est une réalité en France, notamment en viticulture. L’appellation Faugères s’est emparée de cette conduite respectueuse de l’environnement dès 2009. Aujourd’hui, ce sont plus de 40% des surfaces de la zone AOC Faugères qui se sont converties à l’agriculture biologique. En terme de comparaison, la surface totale française en compte 4 fois moins en pourcentage.

Le Mas Onésime a lui aussi fait ce pas en avant, il y a quelques années. Tous les vins certifiés agriculture biologique du domaine sont ainsi :

  • Produits sans pesticides de synthèse et sans OGM, conformément au cahier des charges de l’agriculture biologique.
  • Élaborés sans intrants autres que biologiques. Les moûts, alcools, sucres, levures,…doivent être certifiés AB (Agriculture Biologique) pour que le domaine accède à la certification finale du vin.

La biodynamie certifiée Demeter en complément

blank

En plus de la certification en agriculture biologique, le Mas Onésime s’engage dans la conduite en biodynamie. 3 caves particulières à Faugères sont en biodynamie ou en conversion vers la biodynamie dont le Mas Onésime.
La biodynamie a été créée par Rudolf Steiner, scientifique et philosophe autrichien.

Elle reprend les codes de l’agriculture biologique :

  • Suppression des traitements de pesticides de synthèse.
  • Non-utilisation d’OGM.
  • Cultures de légumineuses et d’engrais verts.
  • Travail modéré du sol.
  • Désherbage mécanique ou thermique.
  • Compostage des matières organiques,…

En plus de cela, elle se base sur 3 principes fondamentaux, certifiés par la marque Demeter. 

En premier lieu, le domaine viticole est considéré comme un écosystème vivant, autonome et individualisé.
En second lieu, des préparations spécifiques y sont utilisées pour régénérer les sols, les plantes et la qualité des raisins. Elles sont constituées à base de plantes médicinales, de bouses de vaches et de silice. Ces préparations favorisent la typicité du vin de Faugères et fait ressortir toutes les saveurs des raisins issus du terroir de schistes.

Les vignes du Mas Onésime sont travaillées à partir des rythmes cosmiques. Les travaux culturaux se font en fonction de l’influence des astres : soleil, lune, mais aussi planètes et zodiaque.

Le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc : un espace naturel préservé à l’Est de Faugères

Une zone géographique diversifiée, entre Méditerranée et Atlantique

Trois villages de l’appellation Faugères inclus dans le PNR du Haut-Languedoc.

La zone d’appellation Faugères se situe en partie dans ce beau Parc Naturel Régional (PNR) du Haut-Languedoc. Niché entre le département du Tarn et de l’Hérault, dans la région Occitanie, il est reconnu pour ses valeurs patrimoniales et paysagères autant que la zone de Faugères l’est pour son terroir de schistes, son agriculture biologique ou en biodynamie.

Cent-dix huit communes se partagent ce bel espace protégé. Parmi celles-ci, 3 villages de l’appellation Faugères : Faugères elle-même, Caussionojouls et Cabrerolles. La Liquière, petit hameau inclu dans Cabrerolles et où se cache notre beau domaine, le Mas Onésime, en fait également partie.

Une diversité riche qui pose le socle d’une agriculture respectueuse de son environnement

blank

Les paysages raviront les plus avides de beauté naturelle. Ils se font les artisans du partage des valeurs méditerranéennes et atlantiques. D’un côté, une face méditerranéenne propose un climat très ensoleillé et une végétation qui conjugue avec élégance chênes verts, garrigues et châtaigniers.

De l’autre côté, la face atlantique est plus humide et composée de prairies et de hêtres. A l’Est, vers Faugères, les paysages sont mis en musique grâce aux vignes et aux vergers, souvent convertis à l’agriculture biologique ou la biodynamie, tandis que vers l’Ouest, c’est l’élevage qui domine et valorise ces belles prairies (bovin, ovin, caprin).

Dix-huit paysages types pour des activités touristiques en pleine nature

Dans le Parc Naturel du Haut-Languedoc, découvrez les landes à bruyère des monts du Caroux et de l’Espinouse, les lacs de montagne près de La-Salvetat-Sur-Agout, mais aussi les Monts d’Orb ou les vignobles du Minervois et du Faugérois, dont fait partie le domaine du Mas Onésime.

Grâce à l’influence de la Méditerranée et de l’Atlantique, les touristes profitent de paysages très diversifiés. Dix-huit tableaux typiques y ont été recensés et font la joie des amateurs d’activités de pleine nature. On peut y pratiquer tour à tour : VTT, escalade, canoë, randonnée pédestre, équestre ou avec un âne, via ferrata, spéléologie,…

A la découverte du patrimoine naturel du parc, en randonnée

Quatre chemins de randonnées à travers terroir de schistes, collines, moyennes montagnes, cours d’eau et cascades.

blank

La randonnée est particulièrement appréciée et encouragée dans la région. Elle se pose comme un outil idéal de découverte du patrimoine, de la culture et de l’identité du parc naturel.

Ce ne sont pas moins de quatre chemins de grandes randonnées de pays (GRP) qui parcourent le Parc Naturel du haut-Languedoc :

  • GRP La Haute Vallée du Thoré.
  • GRP Tours en hautes Terres d’Oc.
  • GRP Tours dans la Montagne du Haut-Languedoc.
  • GRP Tours dans le Pays Haut-Languedoc et Vignobles.

L’un d’entre eux rejoint même le Chemin de Saint Jacques de Compostelle via le Chemin d’Arles. Découvrez-y les plaines de Salvetat-Sur-Agout et les montagnes du Haut-Languedoc. Les sentiers, destinés à faire découvrir une région et ses richesses, sont balisés en jaune-rouge. Leurs parcours suivent une boucle, sur plusieurs jours de marche, et font découvrir les plus beaux paysages de la zone.

A côté de cela, le Parc Naturel du Haut-Languedoc propose également plusieurs voies remarquables, à pied, comme à vélo ou en cheval.

Le Mas Onésime et son terroir de schistes au cœur des sentiers escarpés du Haut-Languedoc

Le Mas Onésime, niché dans la partie Est du PNR, près de Faugères, fait profiter les touristes et randonneurs d’un panorama fabuleux en terroir de schistes. Les nombreux visiteurs déambulent dans les sentiers escarpés de nos collines conduites en agriculture biologique et en conversion biodynamie. Les versants orientés plein Sud, à 300 mètres d’altitude, y offrent une vue exceptionnelle.

Une diversité des paysages qui contribue au développement d’une faune remarquable

Au niveau naturel, la randonnée permet de découvrir quelques-unes des espèces endémiques remarquables du parc.
On n’y dénombre pas moins de 170 espèces animales remarquables, 250 espèces d’oiseaux, 26 de chauve-souris, 2500 espèces de plantes à fleurs et 3000 espèces de champignons. Les mouflons pourront même y être observés dans la réserve nationale de chasse et de faune sauvage du Caroux-Espinouse.

blank

Un patrimoine riche, entre nature et culture

Comme le vin du pays de Faugères, le Parc Naturel du Haut-Languedoc est caractérisé par une identité forte, empreinte d’Occitan. Il ne s’agit pas que d’une langue : il se décline aussi en musique, en mode de vie et en philosophie.

Un patrimoine exceptionnel garant de la mémoire du pays

Parmi les sites insolites du PNR, découvrez :

  • Le patrimoine industriel, avec le musée départemental du textile à Labastide-Rouairoux.
  • Le musée du protestantisme à Ferrières dans le Tarn.
  • La citadelle de Minerve.
  • La maison des Mémoires à Mazamet.
  • Le château d’Hautpoul.

Bien d’autres lieux pourront vous accueillir, que vous veniez en famille, entre amis, avec des enfants en bas âge ou des plus grands.

L’art de la pierre sèche au travers d’une association qui œuvre pour la transmission du savoir des anciens

blank

L’UNESCO reconnaît le patrimoine exceptionnel du Parc Naturel du Haut-Languedoc à travers un type d’ouvrage authentique de Faugères : les constructions de pierres sèches.

Capitelles, Cabanes, Carabelles : tous ces surnoms décrivent ces structures typiques de la région, qui ont conduit l’art de la Pierre Sèche au classement du patrimoine immatériel de l’UNESCO en 2019.
Le personnage de Claude Froidevaux a largement contribué à ce succès en apportant sa pierre à l’édifice, c’est le cas de le dire.

Elle œuvre chaque jour dans l’association « Pierre Sèche » située à Faugères, en tant que vice-présidente. Avec l’aide de bénévoles et le soutien des propriétaires, elle sauvegarde ce savoir-faire ancestral, l’enseignant aux plus curieux et rénovant des murs et des bâtisses anciennes pour le plus grand plaisir de vos yeux et des nôtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.