Uncategorized

De la silice de corne 501 pour mes vignes

Il pleut, il pleut bergère !….Oui la chanson c’est sympa, gai et tout mais mes vignes, elles, elles n’aiment pas ça, mais pas du tout !

Par contre les champignons… C’est eux qui chantent à tu tête !

Les champignons, c’est bon aussi me direz-vous, mais pas ceux qui montent sur mes vignes, quand même !

Alors, plutôt que de sortir le bazooka de Monsanto, je préfère utiliser la 501.

Ah ?  Vous ne connaissez pas la silice de corne ? J’oubliais, vous n’êtes pas féru de biodynamie ?

Bon, je vous explique, vous vous souvenez de la bouse de corne de la dernière fois ? Non ? Dites, les retardataires là, allez voir sur ma page du 15 mai, je ne vais pas recommencer depuis le départ à chaque nouveau quand même !

Recette de la silice de corne

Bon, je reprends. Cette fois, au lieu de remplir le cornet de vache avec de la bouse on y met de la silice.

Vous ne voyez pas le rapport avec les champignons ?

C’est simple, je reprends tout depuis le début ( de la vigne, non,  pas les articles…) :

Voilà, comme toutes les plantes la vigne aime le soleil, ça, …c’est fait !

Ensuite, les champignons, eux, aiment la pluie. Alors, si le soleil est trop timide pour assécher tout cet excès d’eau, il reste la solution de la loupe !

Vous ne voyez toujours pas ? (Même avec la loupe ??).

Mais si ! Vous vous souvenez de l’expérience que vous avez faite enfant, de brûler du papier avec une loupe sous le soleil. Ah ! Ça y est, ça vous revient !

Bon et bien comme on ne peut pas utiliser de loupe géante, et qu’on n’a pas de soleil, on se la joue façon homéopathique.

On prend du verre, on le broie très, très, mais alors très finement, et on en fait une pâte avec de l’eau ( de source bien sûr) pour remplir la corne de vache que l’on met en terre.

Et là, miracle, six mois après la mise en terre on en sort la fameuse 501, alias silice de corne !

En fait, pour plus d’efficacité on n’utilise pas le verre directement mais du quartz, qui est le cristal pur naturel de silice, c’est toujours le principe de l’homéopathie, on n’utilise que des produits naturels.

Le plus dur dans cette recette c’est de broyer le quartz, il n’y a pas plus dur comme minéral !

Comment épandre la silice de corne

Une fois que la silice de corne est sortie de terre, et quartz extrait de la corne, il faut savoir l’utiliser. Vous voyez la question : à ma droite 1 hectare de vigne, dans ma main gauche, de la poudre de quartz. On fait comment ??

Pour rester sur le champ homéopathique, il n’y a pas besoin d’en utiliser des kilos, l’homéopathie pour les vignes c’est comme pour les humains, quelques granules suffisent.

Concrètement on en prend 6g par ha, oui je sais, ça surprend toujours, non…,  c’est bien ça, il n’y a pas de faute de frappe, 6 g,

Là intervient la dynamisation, exactement comme entre chaque dilution pour fabriquer les médicaments homéopathiques, on dynamise, c’est-à-dire qu’on brasse la silice de corne dans de l’eau ( de source, la même que toute à l’heure) en créant un mouvement violent pour faire passer l’information de qualité silice de corne dans l’eau. 1 heure de brassage et le tour est fait, on peut partir pulvériser la silice de corne sur les vignes, je veux dire l’eau qui s’est informée de silice de corne !

Voilà, je m’excuse,…. il faut que j’y aille, là, il ne pleut plus !  J’en profite !

A la prochaine !

Silice de Corne Faugères

Leave a Reply

Your email address will not be published.